fbpx

Libérer la puissance de la visualisation de données grâce aux 6 principes de la Gestalt

Table des matières

La visualisation de données est un outil puissant pour transmettre des informations, mais il peut être difficile de créer des visuels qui soient à la fois esthétiques et qui communiquent efficacement les données. Heureusement, il existe certains principes de conception – connus sous le nom de principes de la Gestalt – qui peuvent aider les concepteurs visuels à créer des visualisations de données efficaces. Ces principes comprennent l’organisation figure-fond, de similarité, de symétrie, de proximité, de continuité et de clôture. En appliquant ces principes de la Gestalt lors de la conception d’une visualisation de données, vous pouvez vous assurer que vos visuels auront un impact et une clarté maximum. Dans cet article, nous allons explorer en détail chacun de ces six principes de la Gestalt et fournir des exemples de la manière dont ils peuvent être appliqués aux visualisations de données pour une plus grande efficacité.

Organisation des figures et du sol dans la visualisation des données

Dans la conception de la visualisation des données, l’organisation figure/fond est un principe important qui traite de la manière dont les différents éléments d’un graphique se rapportent les uns aux autres. Ce principe est utilisé pour créer des supports visuels plus clairs et plus percutants, tels que des cartes, des diagrammes et des graphiques.

Un exemple de ce principe en action est l’utilisation du contraste des couleurs. En choisissant des couleurs qui se distinguent les unes des autres, le concepteur peut créer un graphique plus percutant, notamment lorsqu’il représente la densité de population sur une carte. L’utilisation de couleurs vives pour les États très peuplés et de couleurs plus sourdes pour les États moins peuplés peut aider le spectateur à comprendre facilement la densité de population en un coup d’œil.

Outre le contraste des couleurs, l’organisation figure/fond implique également la prise en compte des rapports de taille au sein des visuels. Par exemple, veillez à ce que le texte soit lisible même s’il est petit et à ce que les objets aient suffisamment d’espace pour ne pas s’entasser les uns sur les autres. En outre, ce principe implique également de prendre en compte la manière dont les éléments d’un visuel peuvent apparaître sur différents appareils. S’assurer que le texte reste lisible sur les écrans de bureau et les écrans mobiles est crucial pour une organisation réussie de la figure/du sol.

En conclusion, l’organisation des figures et du fond est une considération essentielle lors de la création de visualisations de données efficaces. En réfléchissant soigneusement à la manière dont les objets apparaissent les uns par rapport aux autres, les concepteurs peuvent créer des graphiques faciles à comprendre et visuellement frappants, quel que soit le dispositif sur lequel ils sont visualisés.

La similarité dans la visualisation des données

Lors de la création de visualisations de données, l’utilisation du principe de similarité peut être un outil puissant pour mettre en évidence les modèles et les relations entre différents éléments. Pour ce faire, les éléments d’un visuel sont regroupés en fonction de leurs similitudes, ce qui facilite la compréhension des données par les spectateurs.

Par exemple, pour montrer la croissance démographique de divers pays au fil du temps, l’utilisation de lignes de couleur similaire pour chaque pays afin d’indiquer leur taux de croissance, peut aider le spectateur à comparer rapidement les taux de croissance de chaque pays sans être distrait par des éléments sans rapport. En outre, l’intégration d’étiquettes de texte dans la visualisation permet de différencier davantage les éléments et de faciliter la compréhension des modèles par les spectateurs.

Toutefois, il est important de noter que pour que la similitude soit efficace, les concepteurs doivent créer des regroupements cohérents ; le fait d’avoir trop d’éléments disparates au sein d’un même groupe peut en fait nuire à la clarté plutôt que la renforcer. De plus, en définissant des groupes bien définis de points de données connexes, il aidera les observateurs à reconnaître plus rapidement et plus facilement les tendances.

En résumé, l’intégration de la similarité dans les visualisations de données peut être un moyen efficace d’aider les spectateurs à identifier rapidement et facilement les tendances et les relations entre les éléments, ce qui les rend beaucoup plus compréhensibles pour le public.

La proximité dans la visualisation des données

La proximité est un principe essentiel dans la conception de la visualisation des données. Elle concerne la façon dont les éléments sont positionnés et regroupés dans un visuel. Ce principe aide les spectateurs à différencier rapidement les éléments liés et non liés en regroupant les éléments proches et en séparant ceux qui sont plus éloignés.

Par exemple, lorsque l’on compare les tendances des taux d’emploi dans différents pays, il est plus efficace de séparer la ligne de tendance de chaque pays par un petit écart pour les faire ressortir plus clairement les uns des autres. En outre, lorsque l’on illustre le nombre de visiteurs quotidiens de différentes attractions dans une ville, le fait de regrouper les attractions en fonction de leur emplacement géographique en les plaçant plus près les unes des autres sur le visuel aidera les spectateurs à comprendre que ces attractions sont situées à proximité les unes des autres.

En conclusion, la proximité joue un rôle essentiel dans la conception de la visualisation des données. En positionnant et en regroupant les éléments correctement, les concepteurs peuvent créer des visuels avec un impact et une clarté maximum, et cela aidera les spectateurs à identifier rapidement et facilement les modèles ou les relations entre différents éléments. Cela rend les visualisations de données plus puissantes et plus efficaces.

La continuité dans la visualisation des données

La continuité est un principe essentiel lors de la création de visualisations de données. Elle stipule que les éléments d’un visuel doivent être disposés de manière à former une ligne ou une courbe continue, plutôt que des points individuels. Cela permet aux spectateurs de percevoir rapidement et facilement les relations entre les différents éléments.

Par exemple, pour illustrer le nombre de nouveaux clients acquis par une entreprise au cours d’une période donnée, l’utilisation d’un graphique linéaire continu au lieu de points individuels peut aider les spectateurs à reconnaître rapidement et facilement tout changement. La continuité peut également être utilisée pour repérer des corrélations entre différents ensembles de données. Par exemple, en utilisant un graphique à double axe avec deux lignes représentant des ensembles de données différents (par exemple, la croissance de la clientèle par rapport à la croissance du chiffre d’affaires), les spectateurs seraient en mesure d’identifier une corrélation entre ces variables en un coup d’œil.

En plus de représenter des ensembles de données, la continuité peut également être utilisée pour mettre en valeur certains éléments dans un visuel. Par exemple, une flèche incurvée peut être utilisée pour mettre en évidence un changement important de tendance. Cela permet d’attirer l’attention sur des parties spécifiques d’un visuel sans nuire aux autres éléments, ce qui le rend plus percutant et plus clair.

En résumé, la continuité est un outil puissant dans la conception de la visualisation des données. En incorporant des courbes ou des lignes dans les visualisations, les concepteurs peuvent aider les spectateurs à repérer des modèles ou à reconnaître des corrélations rapidement et facilement, ce qui rend leurs visualisations de données plus efficaces. En outre, l’utilisation de la continuité pour mettre en valeur certains éléments d’un visuel peut également être un moyen efficace de souligner une information spécifique sans nuire au reste du visuel.

Fermeture dans la visualisation des données

La fermeture est un principe essentiel dans la conception de la visualisation des données. Elle consiste à disposer les éléments de manière à ce que les spectateurs les perçoivent comme une seule unité reconnaissable. Cela aide les spectateurs à reconnaître rapidement et facilement les modèles ou les relations entre différents éléments.

Par exemple, l’illustration du nombre total de crimes commis dans une ville au cours de l’année écoulée à l’aide d’un diagramme circulaire permet aux spectateurs de reconnaître la proportion de chaque type de crime sans avoir à additionner mentalement les pièces individuelles. De plus, l’utilisation de la fermeture peut rendre les visualisations plus esthétiques et mémorables. Par exemple, représenter les différents types de clients d’une entreprise à l’aide d’une forme abstraite qui symbolise chaque type, serait plus attrayant visuellement et plus facile à retenir que d’utiliser des icônes individuelles.

Outre les visuels standard, la fermeture peut également être utilisée pour mettre en valeur certains éléments d’une visualisation de données, en plaçant des informations clés à l’intérieur d’un cadre ou d’une forme fermée (par exemple, en soulignant une tendance importante par une flèche à l’intérieur d’une boîte). Cela permet de concentrer l’attention de l’utilisateur sur des parties spécifiques du visuel sans nuire aux autres éléments, ce qui le rend plus percutant et plus clair.

En conclusion, la fermeture est un outil important dans la conception de la visualisation des données, elle permet de créer des visuels clairs et percutants en disposant les éléments de manière à ce qu’ils forment une seule unité reconnaissable. Une utilisation correcte de la fermeture peut aider les spectateurs à repérer des modèles ou à reconnaître des corrélations rapidement et facilement, ce qui rend les visualisations de données plus puissantes. L’incorporation de formes ou de cadres dans la visualisation et l’accentuation d’éléments particuliers dans ces derniers contribuent également à la rendre plus efficace.

Conclusion

En conclusion, l’utilisation des principes de la gestalt tels que l’organisation figure/fond, la similarité, la proximité, la continuité et la fermeture peut s’avérer extrêmement utile lors de la conception de visuels efficaces pour transmettre des informations. En comprenant et en appliquant ces principes, les concepteurs peuvent créer des visuels plus percutants et plus clairs, qui aident les spectateurs à comprendre rapidement et facilement les données présentées.

L’application du principe d’organisation figure/fond peut aider les concepteurs à utiliser le contraste des couleurs et les rapports de taille pour créer des visuels qui se démarquent et sont faciles à comprendre. Le principe de similitude permet aux concepteurs de regrouper les éléments similaires, ce qui permet aux spectateurs de repérer plus facilement les motifs et les relations. La proximité, en revanche, permet de séparer des éléments qui ne sont pas liés, ce qui permet aux spectateurs de les différencier plus facilement. La continuité peut être utilisée pour créer des visuels qui sont esthétiquement agréables et mémorables, et la fermeture peut être utilisée pour créer des visuels qui sont faciles à percevoir par les spectateurs comme une seule unité reconnaissable.

Il est important de noter que lorsqu’ils utilisent ces principes, les concepteurs doivent veiller à créer des regroupements cohérents et à prendre en compte la façon dont les éléments peuvent apparaître sur différents appareils. En utilisant correctement les principes de la gestalt, les concepteurs peuvent créer des visuels qui ne sont pas seulement esthétiques mais aussi facilement compréhensibles pour le public.

En bref, les principes de la gestalt fournissent un cadre pour créer des visualisations de données efficaces, claires, percutantes et faciles à comprendre. Ils aident le concepteur à prendre des décisions éclairées lors de la conception d’un visuel, et le spectateur à mieux comprendre les informations. Il s’agit d’un ensemble d’outils puissants qui peuvent être utilisés pour améliorer l’efficacité et l’impact de toute visualisation de données.

Articles similaires